La défense scandinave

La défense scandinave

15 février 2018 Ouvertures Technique 0

 

J’ai tendance à conseiller cette défense à mes élèves ou à des joueurs de niveau débutant ou intermédiaire qui me demandent quoi jouer contre 1. e4.

Cette défense s’obtient après les coups : 1. e4 d5 2. exd5

Ce n’est pas un conseil original.

En effet, Vincent Moret, entraîneur français renommé, propose la défense scandinave dans l’un de ses livres Mon premier répertoire d’ouvertures avec les noirs. Igor Smirnov, entraîneur et Grand Maître ukrainien la recommande aussi pour faire ses premiers pas.

Avec les Noirs, face à 1. e4, je pense que les coups les plus ambitieux sont : 1… e5 (début ouvert) ou 1… c5 (défense sicilienne).

Alors pourquoi conseiller cette défense venue du froid ?

Parce que vous allez la jouer

En effet, en répondant 1… e5, les Blancs peuvent vous jouer : une écossaise, une espagnole, une italienne, un gambit du Roi, une partie du Fou, etc.

En répondant 1… c5, les Blancs peuvent vous jouer une sicilienne ouverte mais aussi des anti-siciliennes : attaque grand prix, alapine, fermée etc.

Les Blancs vont choisir une ouverture qu’ils ont l’habitude de jouer. De votre côté, avec les Noirs, vous aurez à étudier toutes ces possibilités si vous voulez vous retrouver sur un terrain quelque peu familier.

Pour le joueur de e5, la défense phare sera un choix d’une défense contre l’espagnole. Pour le joueur de c5, la défense phare sera un choix d’une défense dans la sicilienne ouverte. Dans les deux cas, à un niveau débutant ou intermédiaire, votre défense phare ne sera pas souvent jouée dans la pratique. Cela peut même poser souci à des joueurs plus confirmés.

Je me souviens d’Alexis (joueur à plus de 2100) qui avait beaucoup travaillé la sicilienne Najdorf avec les Noirs. Lors de l’une de ses participations à un championnat de France, il m’avait dit :

« J’en ai marre d’avoir à jouer des anti-siciliennes ! »

Avec la scandinave, il n’y a pas ce problème. Les Blancs ne peuvent pas vous jouer des anti-scandinaves : ça n’existe pas. Ils peuvent éventuellement tenter une ou deux déviations, par exemple avec le gambit Blackmar-Diemer, mais comme le meilleur choix pour eux reste de prendre en d5, cela vous permet « d’imposer » cette défense. Vous êtes quasiment sûr de jouer sur votre terrain.

En interclubs, j’avais joué ce début de partie marrant, où en deux coups, l’ouverture possible a changé trois fois de nom :

1. e4 d5

Défense scandinave ?

2. d4

Mon adversaire ne veut pas de ma scandinave et souhaite me faire dévier vers un gambit Blackmar-Diemer.

2... c6

Je ne veux pas de son gambit. Bon ben… On jouera une Caro-Kann finalement.

Parce qu’elle est assez facile à jouer

Sur lichess, je joue souvent la scandinave en blitz et rapide et devinez quoi ? C’est avec cette défense que j’obtiens mes meilleures stats, sur 461 parties jouées :

  • 57% de victoires
  • 5% de nulles
  • 38% de défaites

Je n’arrive même pas à faire mieux avec les Blancs. Pourtant, je n’ai pas une connaissance approfondie de cette ouverture. Par le passé, J’avais testé la défense française, la défense Caro-Kann et même la moderne. J’étais loin d’obtenir ces résultats, bien que j’avais consacré du temps à leur étude.

L’avantage de la scandinave est qu’on peut l’apprendre assez rapidemment, les coups sont relativement naturels, on se retrouve souvent dans les mêmes schémas. Les idées et plans sont clairs.

Il y a des défenses qui vont demander un bagage échiquéen important pour être comprises. La scandinave est plus simple à aborder. Elle a un caractère de système. Bien sûr, plus on progresse, plus on peut trouver des subtilités et être plus précis.

Parce qu’on peut varier les plaisirs

Une fois que les Blancs ont pris votre pion d5, il existe deux variantes principales : 2… Dxd5 ou 2… Cf6

Je pense que la première variante a un côté plus stratégique, la seconde un côté plus tactique.

Alors, pourquoi ne pas (plus) la jouer ?

Si vous avez de l’ambition aux échecs, arrivé à un niveau supérieur, vous aurez certainement à choisir une autre défense contre e4. Je pense que la scandinave est une défense idéale pour débuter et aborder l’ouverture sans ingurgiter des tonnes de variantes mais ce qui est valable à un niveau ne l’est plus à un autre.

A haut niveau, les joueurs recherchent en général à jouer des ouvertures très riches et complexes. L’avantage d’une certaine simplicité de la scandinave est alors un inconvénient.

Jouer une ouverture hyper-tendue où tout peut se jouer sur un seul coup très subtil et difficile à comprendre ne convient pas à des débutants mais c’est par contre exactement le type d’ouverture qui va convenir à des joueurs confirmés. La progression aux échecs se fait par pallier et la scandinave me semble être un bon choix de départ.

Bon vent avec la scandinave !

Laisser un commentaire